Les danses Abritées #2

Escales Danse en Val d’Oise
Avec le soutien de la Caisse des Dépôts

 

Les Danses Abritées reviennent pour la deuxième saison et accueillent une palette de projets à géographie et à géométrie variable. Du Brésil au Portugal, en passant par des périples musicaux et chorégraphiques, ce rendez-vous fait la place à la jeune création.

Projets en cours de fabrication, créations, expérimentations anachroniques, métissages réjouissants, rencontres fortuites, au tpe, l’inattendu est au rendez-vous au détour d’un couloir, studio, hall, plateau… Un temps d’échange entre les artistes, les professionnels et les publics pour changer les habitudes, explorer de nouveaux formats, et donner de l’élan aux projets.

Abritons-les pour mieux vous les dévoiler!
Découvrir la bande-annonce de cette deuxième édition !

 

⇒ VENDREDI 6 AVRIL 

Chantiers mobiles#7
Journées Danse Dense Pantin
de 14h à 18h

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Les journées Danse Dense, pôle d’accompagnement pour l’émergence chorégraphique nous propose un temps privilégié de rencontres et d’échanges artistiques en nous dévoilant les travaux en cours de jeunes auteurs qui constitueront le paysage chorégraphique de demain.
Soyons curieux et découvrons les projets de Maud Marquet – Compagnie En lacets; du collectif La ville en feu; de Leïla Ka; et de Clémence Pavageau – Cie Diversens.

 

Bruno Benne — Cie Beaux-Champs
Square

— 19h

Sa deuxième création intitulée « Square » convie sur le plateau quatre danseurs et quatre musiciens dans un espace-temps rythmé par une partition musicale commune. Le chorégraphe, ancien artiste ayant participé à la Pépinière baroque de Béatrice Massin dessine de nouveaux possibles pour une danse baroque de notre temps.

Louis Barreau — Cie Louis Barreau
Bolero, bolero, bolero

Avec le soutien de l’Onda – Office national de diffusion artistique

— 21h

A partir du célèbre Boléro de Ravel, le chorégraphe nantais a imaginé un solo, puis un trio composé de phrases chorégraphiques qui se développent, se réinventent . La précision, la répétition et la déclinaison du geste, de sa musicalité et de son rapport au corps, à l’espace et à l’autre sont au cœur de cette soirée.