LES DANSES ABRITÉES #2

Escales Danse en Val d’Oise
Avec le soutien de la Caisse des Dépôts

 

Les Danses Abritées reviennent pour la deuxième saison et accueillent une palette de projets à géographie et à géométrie variable. Du Brésil au Portugal, en passant par des périples musicaux et chorégraphiques, ce rendez-vous fait la place à la jeune création.

Projets en cours de fabrication, créations, expérimentations anachroniques, métissages réjouissants, rencontres fortuites, au tpe, l’inattendu est au rendez-vous au détour d’un couloir, studio, hall, plateau… Un temps d’échange entre les artistes, les professionnels et les publics pour changer les habitudes, explorer de nouveaux formats, et donner de l’élan aux projets.

Abritons-les pour mieux vous les dévoiler!
Découvrir la bande-annonce de cette deuxième édition !

⇒ JEUDI 5 AVRIL

Catarina Costa e Silva — Ensemble Portingaloise
Kinski

 — 19h

« KINSKI part de l’étude du manuscrit Choreographie o arte para saber danzar… de Felix Kinski, présent à la Biblioteca Pública Municipal do Porto. Composé par des danses du répertoire baroque français, en notation Beauchamps-Feuillet, ce document écrit par ce maître en 1751, nous pose tellement de questions, par exemple, sur la présence et la circulation de la danse baroque en Europe, où même, sur l’appropriation du répertoire par des maîtres à l’époque. Cette “actualisation” opérée par Kinski nous invite à réfléchir sur la transformation des éléments artistiques dans différentes géographies et moments, en abordant la “transgression” du contenu du manuscrit comme un processus créatif concernant des nouvelles possibilités ou élaborations. C’est dans ce sens que ce manuscrit est maintenant développé par nous: on cherche son identité actuelle, en intégrant des sens contemporains. »

Catarina Costa e Silva

Fabrice Ramalingom — Cie R.A.M.a
Nós, tupi or not tupi?

Création résidence région Ile-de-France
Avec le soutien de l’Onda – Office national de diffusion artistique

 — 21h

Fabrice Ramalingom est allé à la rencontre de jeunes danseurs hip-hop du Brésil travaillant avec Bruno Beltrao.

« Cette pièce ne sera ni une pièce de danse contemporaine, ni une pièce de hip-hop mais un espace ouvert propice à l’expérimentation de la rencontre de ces disciplines. Une invitation à se déplacer : moi vers eux, eux vers moi et que ce déplacement crée un espace qui augure d’un défi où la danse n’empêche pas l’intimité de chacun de ces hommes de se révéler: un témoignage profond, singulier et sincère de trois hommes, danseurs talentueux, de leur relation au corps, à l’autre, au monde, au politique, à l’intime. Et espérer que le public soit touché par eux et leurs humanités, comme je le suis.’’