Mercredi 13 Avril 2022 à 20h30
Trois représentations : Mercredi 13, Jeudi 14 & Vendredi 15 avril à 20h30
Danse classique

Giselle

Ballet du Capitole : 3 dates
Chef d’œuvre du romantisme
France
50% grand ballet romantique
25% danse des Willis
25% tableau de Brueghel l’ancien

Giselle raconte l’histoire d’une paysanne naïve trahie dans son innocence. Son amoureux est en réalité promis à une autre. La découverte de ce mensonge va tout faire basculer. Ainsi, le destin de cette jeune fille vacille et continue de hanter chaque spectateur depuis près de deux siècles.

La force dramaturgique et visuelle de ce ballet se joue dans l’opposition radicale des deux actes qui composent l’architecture de la pièce.

Le premier acte expose une ambiance champêtre, une fête de village où une communauté joyeuse se réunit selon des traditions immuables. L’ordre établi ne doit pas être bousculé sous peine d’y apporter le malheur. Dans ce monde figé comme une carte postale, tout est étrangement trop bien élevé. On manigance pourtant en coulisses…

Le deuxième acte, chef d’œuvre absolu du ballet blanc, bascule dans les méandres d’un labyrinthe onirique. Bal des fantômes, danse des esprits, apparitions nocturnes… La face sombre de l’humain, ses pensées les plus torturées, entre foi et désespoir, célèbrent des noces impossibles. Peut-on réparer ce qui a été brisé ?

Kader Belarbi offre une version absolument indispensable de Giselle jouée exceptionnellement 3 soirs de suite au TPE.

Durée

2h25 avec 30 min d’entracte
Distribution, Crédits

Ballet en deux actes créé le 28 juin 1841 à l’Académie royale de Musique de Paris (Salle Le Peletier)
Sur un livret de Théophile Gautier et de Jules-Henri Vernoy de Saint-Georges
D’après Heinrich Heine

Nouvelle version d’après Jules Perrot et Jean Coralli (1841)
Musique : Adolphe Adam
Chorégraphie & Mise en scène : Kader Belarbi
Assistante-chorégraphe : Laure Muret
Décors : Thierry Bosquet
Costumes : Olivier Bériot
Architecte-bijoutier : Marc Deloche
Lumières : Sylvain Chevallot
Crédit photo : David Herrero

Production : Ballet du Capitole / Direction : Kader Belarbi
Musique : Orchestre national du Capitole / Direction : Philippe Béran